Edito n°56 - Peinture fraîche

On ne va quand même pas dessiner Aubry à chaque numéro - Ça va finir par se voir !

Lumières éteintes et ouvrez les rideaux, Maestro musique ! La Brique vous présente dans ce numéro un spectacle... ordinaire. Pas de mise en scène dramatique, pas de héro.ïne tragique, mais une esquisse des histoires du moment à Lille et ses environs, des hommes et des femmes qui ont des choses à dire, des conflits qui naissent, des paroles, des tensions, des promesses. Cette humble fresque transpire toujours le mépris de nos tragi-comiques institutions et la haine des acteur.trices qui les font vivre car c'est toujours contre les petites-gens qu'ils opèrent : nous avons choisi notre camp depuis longtemps. Nos braves personnalités politiques peuvent parler tant qu'elles veulent de « consultation citoyenne », on crache bien sur leurs délires mégalos, leurs excès d'hypocrisie. Comme d'hab', les briqueux.ses pètent le décor pour mettre au jour leurs coulisses crasseuses.

On s'est penché.es sur les fantasmes urbains des bureaucrates et leurs dernières « innovations » démocratiques pour faire avaler la pilule. Les actes répètent toujours les mêmes scènes, et c'est burlesque. « Une ville attractive » et tout le charabia bien ficelé qui s'y rapporte annonce une casting serré de grands travaux : Lillenium à Lille Sud, on enchaîne avec le cinéma Pathé, on parie sur des bureaux de standing à la place des Tours Marcel Bertrand et d'autres qui cimentent un peu plus l'assise du pouvoir dominant. On connaît le décor, des grues partout, du vert nulle part. Petit tâche dans cette pièce répétée inlassablement, l'envolée lyrique d'une piscine à Saint-Sauveur s'est pris une belle pelle, et on espère que cette chute en ouvre d'autres vu ce qui se profile en terme de démolition dans les quartiers populaires, parole d'ANRU 2.

Les municipales approchent et ça ne fleure pas le coup de théâtre. Aubry s'accroche tant bien que mal à son beffroi, au point même de pactiser avec la droite. Elle aurait promis à Darmanin la MEL en échange de quoi elle ne devrait par être inquiétée pendant le scrutin par LREM. Bref, le mercato a bien démarré. Quelle qu'en soit l'issue, on reprend les mêmes et on continue. Béton, béton, béton. Grosse fatigue... Entracte.

La litanie des répliques creuses force encore le trait de ce bal tragique.« Intérêt général », « ordre public », « protection des citoyen.nes », ces tiroirs rhétoriques ont des allures comiques quand on les ouvre. Quartiers populaires spécialement dans le viseur façon plus de keufs pour sauver les jeunes en déshérence, comique ; Culture en avant première en mode expo permanente d’un collabo au musée La Piscine histoire d’entretenir le mythe de la nation française : ça c’est de l’action publique ! Pas de doute : l'heure est à la « reconquête républicaine ». Rideau encore ! L'Eldorado n'est pas loin.

République pour citoy-rien ? On le sait que trop. Quand l'ordre établi court après sa légitimité, c'est la stratégie du biffe qui prime, quoique, pas si facile. On a déniché quelques failles chez ces stratèges, il faut dire qu' entre les élu.es qui s'achètent une carrière politique sur le dos des migrant.es, les capitalistes qui se découvrent une tendre passion pour l’enseignement de l’écriture à l’école, les haut.es placé.es de l’Université de Lille et de la MEL qui usent un peu trop de la poudre de perlimpinpin citoyenniste : on avait l’embarras du choix. Cher.es spectateur.trices, déchirez vos billets, arrachez les sièges, écrivons l'acte suivant.

La Brique
Dessin par Clément

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Va-t-on nous ravir Le Ravi ?

    Cet hiver, le journal satirique provençal sortait une enquête sur l'Office départemental d’éducation & de loisirs du Var (ODEL). Le Ravi y révèle que les cadres de cette asso' de loi 1901, arrosée par les pouvoirs publics, touchent de beaux salaires : on en voit même un émarger à 177 625 euros...

    Lire la suite...

  • Bastamag fait la nique à Bolloré

    En 2012, Bastamag publie un papier sur l'accaparement des terres agricoles en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Parmi les investisseurs : le « groupe Bolloré, via une holding luxembourgeoise, la Socfin ». Cette dernière « gère des plantations d'hévéas et de palmiers à huile en Afrique et en...

    Lire la suite...

  • Lettre ouverte des étudiant.es dubliné.es

    "Nous sommes des étudiants exilés inscrits dans les différentes facultés de Lille sur ses 3 campus : Cité scientifique, Pont de bois et Moulins. Nous ne sommes pas dans le programme Pilot de l’Université de Lille. Notre demande d’asile a été enregistrée par la Préfecture en procédure...

    Lire la suite...

  • La Brique n°54 sur les ondes

    Le jeudi 29 mars, La Brique présentait son dernier numéro "L'erreur est urbaine", au Alt'O Post à Fives. Cette présentation a été réalisée en présence de l'APU Fives ainsi que de la maman de Sélom. Ce dernier a été happé par un TER avec son ami Matisse, alors qu'ils fuyaient une brigade de police....

    Lire la suite...

  • 10 Avril - Faidherbe doit tomber

    Le 10 avril prochain à la MRES, le collectif Afrique, Survie Nord, le FUIQP 59/62 et l'Atelier d'Histoire critique lanceront officiellement leur campagne "Faidherbe doit tomber". L'objectif, à l'image des campagnes états-uniennes de l'été dernier visant à déboulonner les statues des généraux...

    Lire la suite...

  • Les Pimkie piqué.es au vif !

    Le 8 janvier dernier, le groupe Mulliez annonçait profiter de la nouvelle loi Macron visant « à simplifier l'embauche » pour supprimer des postes dans l'une de ses entreprises : Pimkie. Grâce aux ordonnances Macron, c'est au total 208 suppressions de postes qui étaient annoncées, et 37 fermetures...

    Lire la suite...

  • Pour les FFOC, cétacé !

    Les femmes des forces de l'ordre en colère (FFOC, ceci n'est pas une blague) étaient devant le commissariat central de Lille le 7 janvier dernier pour dire non, non et non aux policier.es victimes d'agressions. Si peu de temps après que Sélom et Matisse soient morts en fuyant la police, La Brique a...

    Lire la suite...

  • COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DE RÉSISTANCE À LA SÉLECTION

    A la suite de l'Assemblée Générale de lutte contre la sélection (25/01/2018) L'Assemblée Générale qui a eu lieu ce jour contre la sélection à l'université, et plus largement contre le plan étudiant, a réuni une centaine de personnes. Elle nous a permis de revenir en détail sur toutes les réformes...

    Lire la suite...

  • Soutenez la presse libre

    Ce qu'il faut défendre ! Alerte ! Le mensuel marseillais (national) CQFD est en galère. Avec la suppression de leurs deux emplois aidés et la baisse lancinante de leurs ventes en kiosque et par abonnement, le canard au chien rouge a besoin de soutien pour poursuivre son combat. "Pas de sub ni de...

    Lire la suite...

  • La Brique sur les ondes

    La Brique, notre journal sans peur, sans reproche, sans publicité, sans subventions, sans concession était sur les ondes de Radio Campus Lille le 23 décembre 2017. Interview depuis un des petits salons du Casinos Barrière, on fait le point sur le numéro 52. Pour écouter l'émission, c'est par ici...

    Lire la suite...