Place du vélo dans le quartiers riches : Vélo non grata

Un lecteur de La Brique nous a fait parvenir une lettre destinée à certains élu.es. Cet habitant du Vieux-Lille avait écrit cette missive suite à l’enlèvement forcé de son vélo par des policiers municipaux. La raison invoquée : pour la propreté, Monsieur ! L’anecdote relatée dans la lettre illustre bien le caractère retors des politiques de la ville. Voici des extraits.

Lire la suite : Place du vélo dans le quartiers riches : Vélo non grata

GROS MOTS : charges sociales

« Comme par imprégnation lente, la langue du néolibéralisme s’installe : plus elle est parlée, et plus ce qu’elle promeut se produit dans la réalité. Créée et diffusée par les publicitaires et les économistes, reprise par les politiciens, [elle] est devenue l’une des armes les plus ef ficaces du maintien de l’ordre. »  (Eric Hazan, LQR : la propagande du quotidien, éd. Raisons d’agir, 2006).

Au rayon lexical des poids qui entravent la contre-réforme libérale de la France : les lourdeurs administratives, le mammouth qu‘est l’éducation nationale, la pression fiscale, ou encore les charges sociales. Et le MEDEF l’assure : « Les chefs d’entreprise souhaitent pouvoir distribuer plus de salaire net à leurs salariés, pour créer de la croissance donc de l’emploi. D’où l’importance de baisser les charges sociales » [1]... pour augmenter les profits. Mais surtout, posée en termes de charges, la question des cotisations appelle nécessairement à leur allègement... Foi de patron  !

Lire la suite : GROS MOTS : charges sociales

Daniel Fatous

Ce contrebandier d’humanité, nul ne peut le mettre en cage. Daniel Fatous s’est méfié des époques et a cherché l’Homme avec ses lanternes à lui : le théâtre, la radio, l’écriture. L’écrivain raconte mai 1968 dans son dernier roman, Bobine, qui cherche son éditeur .

Lire la suite : Daniel Fatous

Pop corn plein les yeux ou cinéma explosif ? (2/3) : les salles indépendantes

Dessin libre de MGLe paysage de la diffusion cinématographique sur la métropole lilloise est en constante mutation depuis une douzaine d’années. Ouverture de multiplexes mais aussi création d’espaces alternatifs (L’Univers, L’Hybride) tandis que les salles de proximité (« art et essai » ou non) s’organisent pour poursuivre leur activité. Enquête en deux volets. Aujourd’hui, zoom sur les salles à vocation commerciale.

Lire la suite : Pop corn plein les yeux ou cinéma explosif ? (2/3) : les salles indépendantes

Gros mots : développement durable

Dessin de libre de MGEuphémismes ou galvaudages, au royaume de Big Mother (1), on nous arrache des mots de la bouche pour nous en remettre d’autres - garantis sans saveurs. Les utiliser empêche toute pensée critiquante et élude les conflits, les rapports de force. Vade retro novlangue de coton !

Le mot de ce bi-mestre est :
Développement durable
- « Facile ! »
- « Peut-être, mais efficace ! »(2)

Lire la suite : Gros mots : développement durable

Mais qui profite du crime ? Bouygues, évidemment !

Dessin de XQue nos prisons soient des mouroirs, ce n’est pas nouveau. Le récent suicide d’un adolescent dans un Etablissement Pour Mineurs (EPM), le prouve encore une fois La surpopulation carcérale, elle aussi, est une constante. La réponse du gouvernement  : enfermer toujours plus en construisant des «  prisons privées  ». Projet notamment prévu pour 2012 à Annœullin. Pour le meilleur ou pour le pire ?

Lire la suite : Mais qui profite du crime ? Bouygues, évidemment !

OPA hostile : HP en péril

Le plan hôpital 2007 fait glisser un peu plus le milieu hospitalier sur la pente du démantèlement et de la privatisation. Dans la continuité du plan Mattei 2002 qui entendait sauver l’hôpital public, ces plans nous rappellent que pour le gouvernement la santé est un secteur qui doit s’ouvrir à la concurrence. Après l’hôpital général, c’est au tour de la psychiatrie d’entamer sa restructuration.

Lire la suite : OPA hostile : HP en péril

Des eaux pas si douces

Le 16 mars, un navire de chargement de l’usine Total à Donges (estuaire de la Loire) laissait fuir 400 litres de gasoil, dont 100 dans le fleuve. Immédiatement, Borloo se rendait sur place et Total promettait de tout nettoyer. Pourtant, chaque année, ce sont des dizaines de marées noires qui ont lieu dans les cours d’eau. Etat des lieux, en France et dans notre région...

Lire la suite : Des eaux pas si douces

Lexique SEVESO

SEVESO  : Sites industriels présentant des risques importants soumis à la loi sur les installations classées. Ces sites sont ensuite rangés en quatre catégories. La classification Seveso AS concerne les sites aux activités les plus risquées. Il y a ensuite les sites dits Seveso A, puis les installations soumises à autorisation et enfin celles soumises à simple déclaration.

CLIC : Comités Locaux d’Information et de Concertation sensés être mis en place autour des sites Seveso. Ils regroupent associations, collectivité locales, pouvoirs publics, industriels, etc.

DICRIM : Dossier d’Information Communal sur les RIsques Majeurs. Il fait l’inventaire de tous les risques auxquels la commune est soumise.

PPI : Plan Particulier d’Intervention sous l’autorité du préfet, mis en oeuvre lors d’accidents très graves dont les conséquences débordent les limites de l’usine.

DRIRE : Direction Régionale de l’Industrie de la Recherche et de l’Environnement, sous la tutelle de l’Etat, notamment chargés du contrôle des industriels..

Bois-Blancs : ballade en sursis

Dimanche... magasins fermés. L’alcool vous dégoûte un peu, le cinéma est trop sombre, les livres vous fatiguent. Pourquoi ne pas prendre un peu l’air  ? Vous habitez l’urbain, le temps est moche, les attractions touristiques vous gonflent. Bienvenu dans la rubrique « Mise au vert »

Dans le numéro 4, La Brique vous invitait à longer la Deûle vers Roubaix, avec ses champs et ses usines nauséabondes. Nous poursuivons la proximité avec l’artère aquatique, mais vers le sud. Notre étape : Bois-Blancs. Situé à la frontière ouest de Lille dont il fait partie, ce petit bout de terre entouré d’eau fait figure d’espace relégué. Parfois considéré à tort comme un endroit peu sûr parce que populaire, le quartier se révèle assez tranquille, notamment sous l’effet d’une faible circulation automobile.

Lire la suite : Bois-Blancs : ballade en sursis

Page 6 sur 7

Sur le même sujet