Noël partout, amour nulle part !

Les rues continuent de s’animer, la grande foire annuelle des sentiments bat son plein. Beaucoup de gens fourmillent, au-dehors... même s’il pleut. C’est déjà la nuit, et en plus des lumières de la ville, les guirlandes d’ampoules font des dessins et souhaitent de joyeuses fêtes. Les boutiques aussi s’y sont mises. Aucune vitrine ne se contente plus d’un simple père Noël. Il faut surprendre, innover. Attirer l’œil au milieu de toute cette agitation, de toutes ces loupiotes, de toutes ces saloperies.

 

Il y a les étalages artistiques des magasins chics, les vitrines chocs des magasins qui vendent du toc, et les vitrines enluminées des grands magasins.

Au milieu de ce fatras étincelant, les pubs, partout et sans répit, nous font la guerre pour coloniser notre imaginaire.

Il y a même des cabanes en bois qui sont apparues avec de la fausse neige, des bretzels et du vin chaud. Comme si le temps d’une ballade où tout sur notre route s’achète et se vend, on était à la montagne ou quelque part en Alsace. Il ne manque plus que des lutins en Moon Boots pour nous y faire croire.

À peine un peu plus loin, la grande roue, pour 4€, permettra de dominer la ville. Pour une fois au moins, pour quatre minutes, et au milieu des cons qui s’amusent à gueuler et à faire tanguer leur nacelle, on peut contribuer à sauver la planète. Parce que cette année, elle tourne à l’énergie « propre ». Ne faites pas trop attention aux dizaines de sapins en batterie qui l’entourent, si la Roue est « écolo », vous l’êtes aussi. Vous vous sentez coupable d’acheter des dizaines d’euros de cadeaux alors qu’on ne compte plus ceux qui ne mangent pas à leur faim ou qui vivent dehors ? De célébrer la famille quand certains seront seuls le fameux soir du 24 ? Détendez-vous. Allez voir rue de Béthune. Vous pourrez y acheter un magnifique bonnet de père Noël, afin de financer une œuvre caritative. Vous êtes jeune et préférez faire la fête. Pas de panique, on ne vous a pas oublié. Une place de concert peut vous être échangée contre un jouet neuf... d’une valeur minimale de 8€. Oui, on a dit neuf, le magnifique jeu d’échec échecs de votre enfance ne passera pas... une jolie Barbie ou une mitraillette neuves, si. Un concert pour les pauvres où il n’y aura pas de pauvre, pas de doute c’est bien Noël. Le capitalisme n’a pas avalé la religion, ils nous croquent ensemble. Derrière le gros Père Noël Coca-Cola visible partout le petit Jésus n’est pas en reste. Il demeure l’esprit de Noël.

Du rêve plein les yeux. Des dollar$, des £ivres, des €uros, en fait. Noël. La fête commerciale, morale par excellence, celle qui a donné l’exemple à toutes les autres. Impossible de s’y soustraire. Qu’on le fête, ou qu’on l’anti-fête, on ne passe pas à côté, l’air de rien. Mais si vous avez la nausée devant tout ce simulacre de bonheur à vendre, de charité de bonne conscience, et que vous dégueulez Noël, tournez donc un poil le dos, à l’arrogante grande roue. Elle freinera sa course fiérote et silencieuse d’un simple dédain, de l’épaule. Vous pourrez alors, en tendant l’oreille, entendre Claudine et son accordéon. En plus, pour ceux qui préfèrent carrément déserter le centre ville en cette période, elle est là même quand c’est pas Noël. Elle n’a pas de guirlande sur son accordéon mais elle, le vaut enfin, le détour.

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Lettre ouverte des étudiant.es dubliné.es

    "Nous sommes des étudiants exilés inscrits dans les différentes facultés de Lille sur ses 3 campus : Cité scientifique, Pont de bois et Moulins. Nous ne sommes pas dans le programme Pilot de l’Université de Lille. Notre demande d’asile a été enregistrée par la Préfecture en procédure...

    Lire la suite...

  • La Brique n°54 sur les ondes

    Le jeudi 29 mars, La Brique présentait son dernier numéro "L'erreur est urbaine", au Alt'O Post à Fives. Cette présentation a été réalisée en présence de l'APU Fives ainsi que de la maman de Sélom. Ce dernier a été happé par un TER avec son ami Matisse, alors qu'ils fuyaient une brigade de police....

    Lire la suite...

  • 10 Avril - Faidherbe doit tomber

    Le 10 avril prochain à la MRES, le collectif Afrique, Survie Nord, le FUIQP 59/62 et l'Atelier d'Histoire critique lanceront officiellement leur campagne "Faidherbe doit tomber". L'objectif, à l'image des campagnes états-uniennes de l'été dernier visant à déboulonner les statues des généraux...

    Lire la suite...

  • Les Pimkie piqué.es au vif !

    Le 8 janvier dernier, le groupe Mulliez annonçait profiter de la nouvelle loi Macron visant « à simplifier l'embauche » pour supprimer des postes dans l'une de ses entreprises : Pimkie. Grâce aux ordonnances Macron, c'est au total 208 suppressions de postes qui étaient annoncées, et 37 fermetures...

    Lire la suite...

  • Pour les FFOC, cétacé !

    Les femmes des forces de l'ordre en colère (FFOC, ceci n'est pas une blague) étaient devant le commissariat central de Lille le 7 janvier dernier pour dire non, non et non aux policier.es victimes d'agressions. Si peu de temps après que Sélom et Matisse soient morts en fuyant la police, La Brique a...

    Lire la suite...

  • COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DE RÉSISTANCE À LA SÉLECTION

    A la suite de l'Assemblée Générale de lutte contre la sélection (25/01/2018) L'Assemblée Générale qui a eu lieu ce jour contre la sélection à l'université, et plus largement contre le plan étudiant, a réuni une centaine de personnes. Elle nous a permis de revenir en détail sur toutes les réformes...

    Lire la suite...

  • Soutenez la presse libre

    Ce qu'il faut défendre ! Alerte ! Le mensuel marseillais (national) CQFD est en galère. Avec la suppression de leurs deux emplois aidés et la baisse lancinante de leurs ventes en kiosque et par abonnement, le canard au chien rouge a besoin de soutien pour poursuivre son combat. "Pas de sub ni de...

    Lire la suite...

  • La Brique sur les ondes

    La Brique, notre journal sans peur, sans reproche, sans publicité, sans subventions, sans concession était sur les ondes de Radio Campus Lille le 23 décembre 2017. Interview depuis un des petits salons du Casinos Barrière, on fait le point sur le numéro 52. Pour écouter l'émission, c'est par ici...

    Lire la suite...

  • Justice pour Selom et Mathis

    Communiqué du collectif Contre la Répression des Individus et des Mouvements d'Emancipation (le CRIME)   "Ce qu'il s'est passé vendredi 15 décembre à la cité Saint-Maurice à Fives   Il y a des textes qu'on aimerait ne pas devoir écrire. Vendredi 15 décembre vers 21 heures, quatre jeunes ont été happés par...

    Lire la suite...

  • Exposition "zones polluées... Et après ?"

    Exposition "zones polluées... Et après ?". Photographies de Marine Vial. Vernissage le mardi 28 novembre dès 18h à l'Ecart, 26 rue Jeanne d'Arc - Lille  

    Lire la suite...