Des médias dans le maquis

medias libresTrois ans après les premières rencontres des « médias alternatifs » à Lyon, un nouveau rassemblement s’est tenu en septembre. Des émissaires de La Brique étaient présent-es...

 

La route est longue et les virages serrés. On surfe sur les ornières à travers le maquis provençal. à l’horizon, entre les derniers rayons de soleil, se dessine une tireuse accolée à une pyramide de fûts et une table de ping-pong. C’est parti pour quatre jours de discussions ininterrompues avec des collègues venus des quatre coins du pays [1]. La rébellion médiatique est en marche : ateliers, débats, échanges et mise au point de projets en commun. Nos rapports aux luttes sociales ou à la presse, le boom des réseaux sociaux, les ennuis judiciaires des uns et des autres, les soulèvements dans le monde arabe, la sécurité informatique, le graphisme, l’usage de la satire, la galère de la diffusion papier... Chaque jour, de dix heures jusqu’au milieu de la nuit, pour mieux se connaître et faire émerger nos bases communes comme nos points de désaccord.

Journaliste ? Une insulte !

Pas de « journalistes » à ces rencontres. Du moins pas comme l’entendent la plupart des groupes de presse détenus par les marchands d’armes et la haute bourgeoisie. Plutôt des médias divers qui chacun de leur côté s’attaquent au pouvoir, à l’ordre, à la résignation. Des médias qui revendiquent clairement leurs objectifs, animés en collectif sans grand chef de la rédaction, sans patron de presse, et sans servir de larbin publicitaire. De quoi parler aussi de la réforme de Prestalis et des MLP qui met à mal une bonne partie des publications à petit tirage. Augmentant leurs marges, les deux mastodonte « coopératifs » de la distribution en kiosque foutent sur la paille les journaux qui sortent des rails... Bien sûr on a parlé d’unir nos forces quand il le faudrait. Souvenez-vous, Jusqu’ici, un « bulletin de liaison » éphémère qui a vu le jour pendant le dernier mouvement des retraites, tiré à 5000 puis 3000 exemplaires, distribués sur les piquets de grève. Parce que c’est dans ces moments-là que l’information doit être reprise par ceux qui luttent. Pour sûr, quelques projets communs devraient voir le jour. De nouveaux collectifs rebelles aussi ici ou là, en kiosque, en librairie ou sur le cybermonde. Cette année encore, sur le net, à la radio, en image ou sur papier, l’armada des médias alternatifs compte répandre la contre-information et la critique sociale dans tout l’hexagone. Et nous, à La Brique, pour la cinquième année, on donnera le ton dans le Nord. à bon entendeur...

A.D & S.G

Notes

[1On ne va pas se priver de citer ici les collectifs présents à ces rencontres. Dans le désordre : la revue Afrique 21, le bimestriel Article 11, le journal dijonnais Blabla, le mensuel CQFD, le journal virtuel suisse Le Réveil, le canard grenoblois Le Postillon, la revue Z, les vidéastes de Primitivi, Radio Zinzine et son hebdomadaire L’Ire Des Chênaies, le mensuel Offensive, le réseau d’émissions féministes Radiorageuses, le collectif de vidéo Regarde à Vue, les sites Indymédias de Nantes et Grenoble, le site lyonnais Rebellyon, la revue Timult, le mensuel italien Napoli Monitor, la radio espagnole Onda Precaria, les maisons d’édition Le monde à l’envers et L’Entremonde, les radios mexicaines KeHuelga et Zaachila... Sont excusés Radio Kayira de Bamako, les photographes de Contre-faits. Et on s’excuse d’avance pour ceux et celles qu’on oublie...

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Lettre ouverte des étudiant.es dubliné.es

    "Nous sommes des étudiants exilés inscrits dans les différentes facultés de Lille sur ses 3 campus : Cité scientifique, Pont de bois et Moulins. Nous ne sommes pas dans le programme Pilot de l’Université de Lille. Notre demande d’asile a été enregistrée par la Préfecture en procédure...

    Lire la suite...

  • La Brique n°54 sur les ondes

    Le jeudi 29 mars, La Brique présentait son dernier numéro "L'erreur est urbaine", au Alt'O Post à Fives. Cette présentation a été réalisée en présence de l'APU Fives ainsi que de la maman de Sélom. Ce dernier a été happé par un TER avec son ami Matisse, alors qu'ils fuyaient une brigade de police....

    Lire la suite...

  • 10 Avril - Faidherbe doit tomber

    Le 10 avril prochain à la MRES, le collectif Afrique, Survie Nord, le FUIQP 59/62 et l'Atelier d'Histoire critique lanceront officiellement leur campagne "Faidherbe doit tomber". L'objectif, à l'image des campagnes états-uniennes de l'été dernier visant à déboulonner les statues des généraux...

    Lire la suite...

  • Les Pimkie piqué.es au vif !

    Le 8 janvier dernier, le groupe Mulliez annonçait profiter de la nouvelle loi Macron visant « à simplifier l'embauche » pour supprimer des postes dans l'une de ses entreprises : Pimkie. Grâce aux ordonnances Macron, c'est au total 208 suppressions de postes qui étaient annoncées, et 37 fermetures...

    Lire la suite...

  • Pour les FFOC, cétacé !

    Les femmes des forces de l'ordre en colère (FFOC, ceci n'est pas une blague) étaient devant le commissariat central de Lille le 7 janvier dernier pour dire non, non et non aux policier.es victimes d'agressions. Si peu de temps après que Sélom et Matisse soient morts en fuyant la police, La Brique a...

    Lire la suite...

  • COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DE RÉSISTANCE À LA SÉLECTION

    A la suite de l'Assemblée Générale de lutte contre la sélection (25/01/2018) L'Assemblée Générale qui a eu lieu ce jour contre la sélection à l'université, et plus largement contre le plan étudiant, a réuni une centaine de personnes. Elle nous a permis de revenir en détail sur toutes les réformes...

    Lire la suite...

  • Soutenez la presse libre

    Ce qu'il faut défendre ! Alerte ! Le mensuel marseillais (national) CQFD est en galère. Avec la suppression de leurs deux emplois aidés et la baisse lancinante de leurs ventes en kiosque et par abonnement, le canard au chien rouge a besoin de soutien pour poursuivre son combat. "Pas de sub ni de...

    Lire la suite...

  • La Brique sur les ondes

    La Brique, notre journal sans peur, sans reproche, sans publicité, sans subventions, sans concession était sur les ondes de Radio Campus Lille le 23 décembre 2017. Interview depuis un des petits salons du Casinos Barrière, on fait le point sur le numéro 52. Pour écouter l'émission, c'est par ici...

    Lire la suite...

  • Justice pour Selom et Mathis

    Communiqué du collectif Contre la Répression des Individus et des Mouvements d'Emancipation (le CRIME)   "Ce qu'il s'est passé vendredi 15 décembre à la cité Saint-Maurice à Fives   Il y a des textes qu'on aimerait ne pas devoir écrire. Vendredi 15 décembre vers 21 heures, quatre jeunes ont été happés par...

    Lire la suite...

  • Exposition "zones polluées... Et après ?"

    Exposition "zones polluées... Et après ?". Photographies de Marine Vial. Vernissage le mardi 28 novembre dès 18h à l'Ecart, 26 rue Jeanne d'Arc - Lille  

    Lire la suite...