L'université rayonne, la misère aussi

Président sur le siège de l'Université de Lille

« Nous pouvons être fier.ères d'avoir créé la grande Université de Lille » tels étaient les mots de Jean-Christophe Camart, président de cet établissement né de la fusion des trois pôles Lille 1, 2 et 3, qui rassemble désormais plus de 70 000 étudiant.es et 6 300 personnels et enseignant.es. Depuis janvier, l'université a subi de grandes transformations dans la gestion de ses services. Des ressources humaines aux méthodes d’affectation des étudiant.es, tout y est passé. Des dysfonctionnements étaient à prévoir et ils n'ont pas manqués.

Lire la suite : L'université rayonne, la misère aussi

Paye ta culture à la fac

Culture Université de Lille

Quand un service culturel apprend que son public passe de moins de 20 000 personnes à une soixantaine de milliers, ça ne peut que leur plaire. Si la fusion des universités fait apparaître clairement le remaniement des services et des budgets, on se demande ce qu'il advient de la culture. Pour ça, nous nous sommes penché.es sur un cas particulier, celui de la compagnie qui a joué à la soirée d’ouverture de la première saison culturelle estampillée « Université de Lille ». Sans être payée. Normal, ce sont des étudiant.es ! Ah bon ?

Lire la suite : Paye ta culture à la fac

La mare aux crevard.es - Episode 3

bertrandchasseBertrand à la chasse aux écolos

Xavier Bertrand, président de droite – il a rendu sa carte LR – de la Région Hauts-de-France, soigne les chasseurs. En effet, Reporterre indique que l’ex-pharmacien « a réduit drastiquement les subventions aux associations écologistes locales ». C'est que, durant la campagne des régionales, Bertrand a reçu le soutien du parti Chasse, pêche, nature et traditions. Pour les remercier, Bertrand a nommé Guy Harlé d’Ophove, ancien frontiste, président actuel de la Fédération des chasseurs de l'Oise, à la tête de la commission en charge de l'environnement à la Région.

En avril, ce dernier déclarait : « Ma première action a été de demander sur quels critères les 12 millions d’euros étaient versés aux organisations écologiques. Je puis vous assurer que tout cela va changer et que plus jamais nous ne subventionnerons les associations qui veulent la disparition de la chasse et des chasseurs. ».

Pour lutter contre la suppression des subventions et d’éventuels emplois, le collectif Vent d'Assos' Hauts-de-France s'est constitué, et a pris d'assaut à plusieurs reprises le conseil régional à Lille. En espérant que les chasseurs battent en retraite.

Lire la suite : La mare aux crevard.es - Episode 3

La main droite du diable

herman indicOn aurait pu croire le fascisme durablement dissous dans la démocratie. Hélas, le « procès Hermant » nous ramène à la réalité : c'est le contraire, ils sont bien là, nos fachos, salle A, Tribunal de Lille. Insolubles.
À La Brique, on serait presque étonné du parcours de Claude Hermant. Depuis notre article précédent1, le voici condamné en première instance à sept ans de réclusion, comme dindon d'une farce qui ne le fait pas rire. Et nous non plus. On est allé regarder, comment on arrête une équipe qui gagne. Qui gagne surtout à être connue pour ce qu'elle est : un fascisme fashion, fin de soldes, rattrapé par un vrai massacre.
Nous présentons ici, à la suite de nos camarades de la presse2, certains enjeux et contextes de ce procès aux dix prévenus, pour ce commerce d'armes unique en son genre, en débandade, inorganisé, mais fatalement opérationnel. Compte-rendu d'audience, pour cette Juridiction Inter-Régionale Spéciale (« JIRS CC 15/3 »), qui du 11 au 16 septembre derniers, nous a conté l'histoire.

Lire la suite : La main droite du diable

Rechercher

logo jemabonne

En brèves

  • Apéro-Brique n°57 - Parce que c'est notre rejet !

    Le mercredi 23 janvier, dès 19 heures, La Brique vous invite à son traditionnel apéro-brique. Celui-ci se déroulera dans le bar : Le Verlaine, situé au 48 boulevard JB Lebas à Lille. Nous vous présenterons notre tout dernier numéro : "Parce que c'est notre rejet". La présentation sera suivie de...

    Lire la suite...

  • Va-t-on nous ravir Le Ravi ?

    Cet hiver, le journal satirique provençal sortait une enquête sur l'Office départemental d’éducation & de loisirs du Var (ODEL). Le Ravi y révèle que les cadres de cette asso' de loi 1901, arrosée par les pouvoirs publics, touchent de beaux salaires : on en voit même un émarger à 177 625 euros...

    Lire la suite...

  • Bastamag fait la nique à Bolloré

    En 2012, Bastamag publie un papier sur l'accaparement des terres agricoles en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Parmi les investisseurs : le « groupe Bolloré, via une holding luxembourgeoise, la Socfin ». Cette dernière « gère des plantations d'hévéas et de palmiers à huile en Afrique et en...

    Lire la suite...

  • Lettre ouverte des étudiant.es dubliné.es

    "Nous sommes des étudiants exilés inscrits dans les différentes facultés de Lille sur ses 3 campus : Cité scientifique, Pont de bois et Moulins. Nous ne sommes pas dans le programme Pilot de l’Université de Lille. Notre demande d’asile a été enregistrée par la Préfecture en procédure...

    Lire la suite...

  • La Brique n°54 sur les ondes

    Le jeudi 29 mars, La Brique présentait son dernier numéro "L'erreur est urbaine", au Alt'O Post à Fives. Cette présentation a été réalisée en présence de l'APU Fives ainsi que de la maman de Sélom. Ce dernier a été happé par un TER avec son ami Matisse, alors qu'ils fuyaient une brigade de police....

    Lire la suite...

  • 10 Avril - Faidherbe doit tomber

    Le 10 avril prochain à la MRES, le collectif Afrique, Survie Nord, le FUIQP 59/62 et l'Atelier d'Histoire critique lanceront officiellement leur campagne "Faidherbe doit tomber". L'objectif, à l'image des campagnes états-uniennes de l'été dernier visant à déboulonner les statues des généraux...

    Lire la suite...

  • Les Pimkie piqué.es au vif !

    Le 8 janvier dernier, le groupe Mulliez annonçait profiter de la nouvelle loi Macron visant « à simplifier l'embauche » pour supprimer des postes dans l'une de ses entreprises : Pimkie. Grâce aux ordonnances Macron, c'est au total 208 suppressions de postes qui étaient annoncées, et 37 fermetures...

    Lire la suite...

  • Pour les FFOC, cétacé !

    Les femmes des forces de l'ordre en colère (FFOC, ceci n'est pas une blague) étaient devant le commissariat central de Lille le 7 janvier dernier pour dire non, non et non aux policier.es victimes d'agressions. Si peu de temps après que Sélom et Matisse soient morts en fuyant la police, La Brique a...

    Lire la suite...

  • COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DE RÉSISTANCE À LA SÉLECTION

    A la suite de l'Assemblée Générale de lutte contre la sélection (25/01/2018) L'Assemblée Générale qui a eu lieu ce jour contre la sélection à l'université, et plus largement contre le plan étudiant, a réuni une centaine de personnes. Elle nous a permis de revenir en détail sur toutes les réformes...

    Lire la suite...

  • Soutenez la presse libre

    Ce qu'il faut défendre ! Alerte ! Le mensuel marseillais (national) CQFD est en galère. Avec la suppression de leurs deux emplois aidés et la baisse lancinante de leurs ventes en kiosque et par abonnement, le canard au chien rouge a besoin de soutien pour poursuivre son combat. "Pas de sub ni de...

    Lire la suite...